alternative title
« Chassé » de Touba, puis de la Patte d’Oie : Moustapha Cissé Lô indésirable aussi à Yoff

Décidément il n’est pas facile à Moustapha Cissé Lô de trouver une commune pour mener ses activités politiques. Déclaré persona non grata à Touba puis à la Patte d’Oie où il avait déposé récemment ses baluchons, le président du Parlement de la Cedeao est devenu indésirable également à Yoff. 

Connu pour ses sorties fracassantes contre l’opposition mais parfois même contre ses camarades de parti ou alliés dans la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby), Moustapha Cissé Lô peine toujours à trouver un point de chute pour mener ses activités politiques. 

«Chassé» en avril 2016 à Touba, juste quelques mois avant les législatives de 2017 par ses camarades de parti qui dénonçaient son comportement dans la ville sainte, l’ancien coordonnateur départemental de l’Alliance pour la république (Apr) à Touba avait jeté son dévolu sur la Patte d’Oie, où il comptait déposer ses baluchons pour en faire sa base politique. 

«La page de Touba est terminée. Je n’ai plus rien à y prouver sur le plan politique. Quand ils vont investir leurs députés, je n’en ferai pas partie. Je ne fais plus partie des responsables de Mbacké et de Touba. Et personne ne pourra plus me dire quelque chose», avait déclaré Cissé Lô à l’époque, dans les colonnes de WalfQuotidien dès son arrivée à Patte d’Oie. 

Mais conscient que son transfert faisait déjà grincer des dents avant même son installation dans la localité, le député et par ailleurs président du Parlement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (Cedeao), avait appelé les militants et responsables de l’Apr de la Patte d’Oie à l’unité. 

«On est venu ici par militantisme et non pour un poste ou pour une investiture. C’est le Président qui m’a instruit de venir militer ici. Je vais donc essayer d’apporter une touche nouvelle. Je suis là pour massifier le parti derrière le Président Macky Sall», indiquait-il, histoire sans doute de calmer ses camarades de parti. Mais c’était sans compter la détermination de ces derniers qui ont mené une guerre sans merci contre l’ex- responsable de l’Apr à Touba. 

Sentant qu’il n’est pas le bienvenu à la Patte d’Oie, malgré ses assurances, le tonitruant parlementaire a décidé de migrer vers Yoff, fief de son camarade de l’Apr, Abdoulaye Diouf Sarr et maire de la localité. Ce, pour le scrutin présidentiel. Mais là aussi, il s’est fait remarquer aux lendemains des élections. En revendiquant la victoire du Président Macky Sall, au premier tour à Yoff, Cissé Lô s’est vite attiré les foudres des proches de Diouf Sarr. 

Et le Conseil des notables de Yoff n’a pas perdu du temps pour apporter une réplique salée à Cissé Lô, qu’il considère comme un «arriviste politicien et arrogant». «En 2014, alors que toutes les communes de Dakar avaient basculé dans l’opposition, Yoff a été la seule commune gagnée, par l’Apr et, cela, grâce à Abdoulaye Diouf Sarr. Cette victoire a été confirmée au référendum de 2016, aux élections législatives de 2017, alors que Cissé Lô était inconnu à Yoff. Toute la commune de Yoff s’insurge contre les propos de Moustapha Cissé Lô qui veut s’arroger la paternité de la victoire de Benno Bokk Yaakaar à Yoff», martèlent les proches de Diouf Sarr. 

Ne s’arrêtant en si bon chemin, le président du Conseil des notables, Yakhya Ndoye et ses camarades d’ajouter : «Yoff ne connait Cissé Lô qu’à travers son arrogance, ses frasques médiatiques et qui ne lui ont valu que des défaites électorales. Son refus de se présenter dans son fief d’origine, est éloquent, car Moustapha Cissé Lô est un éternel perdant et il a été du reste, la raison principale de toutes les défaites de Benno à Touba, Mbacké et n’ose pas se présenter dans son département de Mbacké». C’est dire qu’avec ces déclarations, si Cissé Lô veut se forger une base politique, il devra encore aller voir ailleurs. 

  • Partager:
  • Tags:
alternative title

None

COMMENTAIRES (0)

Rédiger votre commentaire

RESEAUX SOCIAUX

REJOIGNEZ NOUS SUR FACEBOOK

@surdakar

SUIVEZ-NOUS SURTWITTER

@surdakar

SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM

@surdakar

SUIVEZ-NOUS SUR YOUTUBE

@surdakar

REVUE DE PRESSE

image title here

Some title