alternative title
“J’ai acheté un iPhone et des mèches humaines pour une fille, en retour, je n’ai eu qu’un seul …”

J’avais 23 ans quand j’ai rencontré Astou. C’était une belle jeune fille que j’ai vu pour la première fois en boîte de nuit. Elle dansait vraiment bien. Tout le monde applaudissait quand elle se levait pour danser. J’ai donc décidé de lui offrir un verre et nous avons commencé à parler. Un grand frère du quartier nous a vu quand on discutait ensemble et il m’a dit “mon petit, cette fille est trop dangereuse pour toi…”.

J’ai pris ce qu’il m’a dit comme un défi. Je me suis fait la promesse de faire de cette fille ma copine et de faire taire toutes les mauvaises langues de mon quartier.

Je voulais tellement l’impressionner que j’ai commencé à investir toutes mes économies dans cette relation. Elle m’a dit qu’elle était vierge et qu’elle avait besoin de plus de temps.

Pour son anniversaire, elle m’a demandé un iPhone et des mèches humaines.

J’ai pris un crédit pour pouvoir lui faire plaisir. Je me suis dit avec un cadeau de ce prix , elle allait accepter mes avances. J’étais vraiment impatient. Le jour de son anniversaire, je lui ai donné l’iPhone et les mèches humaines. Elle était tellement contente et elle m’a fait un bisou. Je m’attendais à plus mais elle m’a dit que le soir j’aurai une petite surprise.

J’ai attendu son appel, mais rien. Quand j’ai appelé son numéro, elle était injoignable. Je voulais me rendre chez elle, mais j’hésitais car elle m’a dit que son papa était très nerveux. Pendant une semaine, je passais devant chez elle.

Finalement, j’ai sonné pour savoir ce qui se passait. Je m’inquiétais, peut être qu’elle était malade. J’ai appris qu’elle n’habitait pas dans cette maison, elle était juste venue faire le ménage quelque fois mais elle avait démissionné. J’avais honte de parler de ma mésaventure à mes amis, car je savais qu’ils allaient se moquer de moi. Elle a disparu…

  • Partager:
  • Tags:
alternative title

None

COMMENTAIRES (0)

Rédiger votre commentaire

RESEAUX SOCIAUX

REJOIGNEZ NOUS SUR FACEBOOK

@surdakar

SUIVEZ-NOUS SURTWITTER

@surdakar

SUIVEZ-NOUS SUR INSTAGRAM

@surdakar

SUIVEZ-NOUS SUR YOUTUBE

@surdakar

REVUE DE PRESSE

image title here

Some title